autre 


Articles FUT et foot





Angleterre - Algérie : match fut en mode coupe du monde 

Grâce à un but d'Abdelkader Ghezzal dans les derniers instants de la partie, l'Algérie est parvenue à sauver un point du nul mérité face à l'’Angleterre (1-1) pour le compte du Groupe D du Mondial.

On jouait les ultimes moments de la rencontre quand Abdelkader Ghezzal, incorporé quelques instants auparavant en lieu et place de Matmour, propulsa de la tête un ballon dans les filets de Joe Hart. Une réalisation ô combien précieuse puisqu'’elle a permis à son équipe d'Algérie de ne pas sortir bredouille de son premier match de Mondial contre l'Angleterre (1-1). Les Verts sont donc allés chercher aux tripes ce point du nul à l'’issue d'’une partie qui les a vus poser beaucoup de problèmes aux Three Lions et concéder l’'ouverture du score à la 76e minute, de la part de Stewart Downing, un peu contre le cours du jeu. Pour ce qui est de la bande à Capello, sans être inquiétante, elle a affiché quelques faiblesses qui sont, pour le moins, dérangeantes à ce niveau.

L'Angleterre peut mieux faire

Il y avait donc comme une justice lorsque l'’attaquant de Cesena parvint à délivrer les siens en reprenant victorieusement un très beau centre de Nadir Belhadj. Auparavant, les Fennecs avaient agréablement surpris et ont livré une bien meilleure prestation qu'’en ouverture du précédent Mondial contre l'Espagne. Hassan Yebda a parfaitement symbolisé ce pallier de franchi par la sélection nord-africaine. Très en confiance, il a multiplié les tentatives devant les buts adverses, mais aucune n'’a fini au fond. Son coéquipier Matmour avait, lui aussi, une grosse balle de match dans les pieds au milieu de la seconde période, mais il se montra trop lent dans l'’exécution alors qu'il se trouvait à deux mètres des buts anglais. Ceux qui, côté anglais, s'’attendaient à une partie de plaisir ont donc du vite revoir leur jugement.

L'Angleterre, sans briller, a tout de même failli sortir victorieuse de ce duel. A un quart d'heure de la fin, la réalisation de Downing sur un corner de Gerrard auraient du lui offrir les trois points mis en jeu. Mais, au final, les Three Lions ont donc payé au prix fort leur nonchalance. Et aussi leur manque d'efficacité sur les occasions qu'’ils ont eues et en particulier en première mi-temps. Par deux fois, Peter Crouch avait la possibilité de donner l’'avantage à son équipe, mais en vain. Le longiligne attaquant de Stoke a donné tort à son sélectionneur qui l'a préféré à Defoe et Bent. Son partenaire James Milner n'a pas été plus heureux dans le dernier geste. Cela étant, il faut aussi tirer chapeau à Rais M'Bolhi, le gardien algérien, qui a sorti une performance de tout premier ordre, confirmant tout le bien qu'’on pensait de lui.

interview d'un capitaine de team jeu FUT